International

Vivez à l'heure internationale !

Déterminée à rayonner à l’international, Mines Nancy sait qu’elle peut compter sur l’attractivité de ses réseaux de partenaires. En tête, ceux de l’Institut Mines-télécom, de l’Université de Lorraine et de l’Alliance Artem. Elle accueille chaque année 20 % d’étudiants étrangers et ses élèves ingénieurs passent obligatoirement 6 mois à l’international.

Vivez à l'heure internationale !

Forte de plus de 80 accords de coopération avec des Établissements des 5 continents, Mines Nancy oriente aujourd’hui l’essentiel de ses démarches partenariales en direction des Brics*, du Canada et des pays émergents, comme le Vietnam et la Colombie. Ce qui ne l’empêche pas de conforter les liens plus anciens qui l’unissent au Maroc, à l’Algérie et au Moyen-Orient et de renouer le fil de ses relations notamment avec l’Allemagne et les universités anglophones d’Europe du Nord.

Partir plus tôt

Mines Nancy travaille à la généralisation d’événements internationaux tout au long de l’année, que ce soit sous la forme de déjeuners-conférences ou de rencontres de partage culturel. Au-delà de ces actions de sensibilisation, elle affiche l’ambition que ses élèves ingénieurs puissent partir à l’étranger dès la deuxième année, moyennant une adaptation des plannings : un précieux coup de pouce à l’insertion dans un environnement professionnel de plus en plus mondialisé et un pas de plus vers les opportunités de carrières à l’international.

Accueillir au mieux

S’agissant de l’accueil des étudiants internationaux, tout est réuni pour favoriser leur intégration et leur réussite, de la formation au Français Langue Étrangère (French summer school) à l’appui en termes de logement, en passant par un tutorat spécifique qui associera bientôt élèves et enseignants. Une préoccupation légitime quand on sait qu’1/4 des élèves ingénieurs de Mines Nancy sont des étudiants internationaux. A noter qu’au-delà des échanges d’étudiants, l’École encourage la mobilité des enseignants-chercheurs et s’emploie à renforcer le maillage déjà très dense de ses relations avec les entreprises françaises implantées à l’étranger.